Home Blog Exploits ou échecs des présidents (chefs d’États) haïtiens
Exploits ou échecs des présidents (chefs d’États) haïtiens
0

Exploits ou échecs des présidents (chefs d’États) haïtiens

130
0

Dans cet article nous allons explorer et voir ce que nos présidents ont réalisé durant leur mandat, positif, négatif ou intentionnel.

Qui a été le meilleur ou le pire…est-ce bien la façon de voir les choses ?

 

Jean Jacques Dessalines


Commandant des troupes assiégées par les Français à la Crête à Pierrot. En cet endroit Jean-Jacques Dessalines sermonna ses troupes tenaillées par la faim et la soif en ces termes:

« Que ceux qui veulent devenir esclaves des Français sortent du fort; qu’ils se rangent autour de moi, ceux qui veulent mourir en hommes libres! ..Je vous ferai tous sauter si les Français pénètrent dans ce fort

Ces hommes et femmes gagnèrent le respect des troupes françaises qui vantèrent leur courage et esprit de sacrifice.

Henri Christophe :


1- Il accorda une attention privilégiée à l’agriculture et potentialisa le commerce en ouvrant les ports aux autres pays étrangers surtout l’Angleterre et les États-Unis, sans négliger la sécurité et l’éducation.


2-Des forts dont la citadelle et de magnifiques palais dont Sans Souci, son palais résidentiel, furent construits et des écoles s’ouvrirent un peu partout, quoique son système scolaire fut principalement au service des enfants de sa noblesse.


3- Il fit appel à des étrangers capables à qui il confia surtout la tâche d’éduquer les jeunes du royaume. Il promulgua également un ensemble de lois connues sous l’appellation de Code Henri. Bien que sans instruction formelle, Christophe fit dans son royaume la promotion des arts.

Alexandre Sabes Pétion


Pétion, tout comme Christophe accorda une certaine attention à l’éducation systématique. Il créa le premier lycée de garçons ( Lycée Alexandre Pétion ) à Port-au-Prince et une école secondaire pour les jeunes filles.

La grande action de son gouvernement fut l’encouragement donné à Simon Bolivar et l’aide qu’il lui accorda pour l’émancipation de l’Amérique latine, ce qui fit de lui un héros parmi les nations de l’Amérique latine.

Jean Pierre Boyer


Le français fut imposé, quoique très peu de résidents maîtrisent cette langue.

  • Il ferma l’université de Santo Domingo
  • Les Dominicains proclamèrent leur indépendance
  • Il accepta de compenser la France au prix fort et lui concède des avantages commerciaux en échange de la reconnaissance de notre indépendance.
  • Échec dans la diplomatie.
  • La détérioration de l’économie.
  • Échec de sa politique agricole.
  • Destruction d’un système éducatif

Charles Rivière Hérard.


Renverserment de la dictature du président Jean-Pierre Boyer (25 Ans au pouvoir ).

Phillippe Guerrier

  1. Priorité à l’éducation par la création de deux lycées portant son nom, l’un aux Cayes (1845).
  2. Et le second au Cap-Haïtien (1848).

Jean Louis Pierrot

  • Analphabète, il réussit une carrière militaire.
  • Port-au-Prince perdit son statut de capitale sous sa gouverne.

Jean Baptiste Riché

  1. Des mesures pour réduire les dépenses du gouvernement
  2. Réduire la corruption

  3. Budget.

Faustin Soulouque


Le paiement de la dette interrompu

  1. Soulouque invita les Louisianais noirs à émigrer à Haïti 1859
  2. Repression violente contre les mulâtres
  3. Rétablit l’absolutisme sur l’île.

Fabre Nicolas Geffrard

  1. Restauration de la Constitution de 1846 qui fit de lui un président à vie.
  2. Tentative d’une réorganisation de l’armée.
  3. Encouragea le commerce et l’exportation, en ouvrant plusieurs ports dont celui d’Aquin, de Miragoâne et de Saint Marc.

  4. Encouragea l’agriculture et initia une immigration des noirs américains.

Sylvain Salnave


Imposition de la Taxe destinée à améliorer le sort de la population

  1. Prix des produits de première nécessité révisé à la baisse Construction des magasins d’État ou apparition
  2. Modernisation de la flotte militaire
  3. Considéré comme le premier dirigeant socialiste des Caraïbes.

Nissage Saget

12e Président d’Haïti

Premier président haïtien à mener son mandat jusqu’à son terme


Michel Domingue


  • Septimus Rameau (Responsable des fonds publics).
  • Haïti a reconnu et accepté l’indépendance totale de la République dominicaine, de sorte que le 20 janvier 1875 fut signé le traité d’amitié entre les deux pays.
  • Emprunt auprès de la France.
  • Situation financière à l’intérieur du pays était catastrophique.

Boisrond Canal

  • Certain désir pour une administration saine et le rétablissement de la loi et de l’ordre.
  • Émeutes et insurrections

Lysius Salomon


    1. Fondation d’une banque.
    2. Entrée d’Haïti dans l’Union postale et introduction du timbre-poste

    3. Installation du premier câble sous-marin entre Port-au-Prince et Kingston.

Attention accordée à l’éducation:

  1. Création de nouvelles écoles rurale;
  2. Amélioration du lycée national de Port-au-Prince et des lycées de province;
  3. Réouverture des écoles de médecine et de droit.

Nous allons mettre à jour graduellement l’article concernant les 15 autres présidents après L.Salomon, en attendant, on attend vos réactions ou Corrections concernant nos articles, si vous aimez, alors, il faut partager ces informations avec vos amis.


Info:Lemaine Walkys

(130)

tags:
WallyTheMan Nous avons osé être libres, osons l’être par nous-mêmes et pour nous-mêmes ; imitons l’enfant qui grandit : son propre poids brise la lisière qui lui devient inutile et l’entrave dans sa marche. J'@ime Haïti, je M'investis

Laisser vos commentaires

X