Considérée comme la huitième merveille du monde, la Citadelle La Ferrière est aussi classée patrimoine historique mondial par l’UNESCO.Des touristes du monde entier viennent en Haïti seulement pour visiter ce fameux monument construit par le roi Henry Christophe. Elle fait partie de l’ensemble des fortifications imaginées par l’Empereur Jean Jacques Dessalines au lendemain de la guerre de l’Indépendance en vue de prévenir un éventuel retour des français en Haïti.

Située à près de 900 mètres d’altitude, La Citadelle domine la plaine du Nord, la baie du Cap-Haïtien, la Grande Rivière du Nord et la ville du Cap-Haïtien. Tout est gigantesque dans ce monument, qui, pourtant, est une oeuvre inachevée, on dit que le rêve de Christophe était de voir Port-au-Prince, la capitale, située à près de 300 km. Les murs de 7 mètres d’épaisseurs, les 400 canons et 45 000 boulets de ce fort ont été le fruit de près de 13 ans de travaux de plus de 20 000 hommes.Les plans du fort ont été réalisés par Henri La Ferrière, d’où le nom de Citadelle La Ferrière, qui a étudié en France, Jean Etienne Barro, un architecte de Limbé, et une architecte française.

C’est à la Citadelle La Ferrière que l’on retrouve la plus grande concentration d’artillerie du 18ème siècle au monde.

On raconte qu’un général africain, qui rendait visite à Christophe, voulait savoir si ses troupes étaient disciplinées. Pour le lui prouver, Christophe fit 2 rangs de 40 soldats et dit “à gauche face”, les soldats se dirigeant tout droit vers la falaise. Les deux premiers soldats eurent le temps de tomber en chute libre et mourir lorsque le général africain, pris de panique, supplia Christophe d’arrêter.

Image - Haiti Nan Kem
Canons à la Citadelle

20 000 personnes ont participé aux travaux de construction qui ont duré quatorze années. Il est à noter que 2000 de ces travailleurs périssent au cours de la construction. Ce “sang mélangé au mortier de l’édifice” est la cause de la solidité de la Citadelle, selon les guides touristiques haïtiens. Les bâtiments ont été en partie détruits par le tremblement de terre de 1842. Le Parc national historique – Citadelle, Sans-Souci, Ramiers sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1982. Des travaux de reconstruction, menés par l’Institut de sauvegarde du patrimoine national (ISPAN) ont permis de sauvegarder des éléments de cet ensemble.

Une plaque a été déposée vers 1990 pour rappeler aux Haïtiens visitant ce lieu que le roi Henri Ier, qui s’était suicidé le 8 novembre 1820 au palais de Sans-Souci, a été enterré en sa Citadelle.

Ce lieu a une valeur patriotique importante aux yeux des Haïtiens.

La région de Milot appartenait à un français appelé Milot et celle de Sans Souci à un autre français nommé Sans Souci. Milot était dur avec les esclaves et prônait le rétablissement de l’esclavage. Il fut tué lors de la guerre de l’indépendance tandis que Sans Souci a eu leur faveur grâce à son bon coeur envers les esclaves.

La petite histoire raconte que lorsque Christophe voulait construire son palais et la Citadelle dans cette région, Sans Souci refusait de lui céder l’espace. Chaque matin, Sans Souci faisait une petite balade à cheval. On raconte qu’un jour Christophe lui tendit un piège et le tua pour s’approprier de la terre quelques années plus tard.

La Citadelle La Ferrière est aussi appelée la Citadelle Henry et se trouve sur les billets de 100 gourdes de la République d’Haïti.

SHARE
Previous articleLe palais aux 365 portes
Next articleLes communes et les habitants d’Haïti
Nous avons osé être libres, osons l’être par nous-mêmes et pour nous-mêmes ; imitons l’enfant qui grandit : son propre poids brise la lisière qui lui devient inutile et l’entrave dans sa marche. J'@ime Haïti, je M'investis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here