Blog

La maladie de l’hypertension, un héritage colonial

Les colonies ont trois objectifs

  1. Augmenter la production des terres possédées par la métropole
  2. Assurer la subsistance d’un plus grand nombre d’homme de la métropole
  3. Contribuer au gain de son commerce avec les autres nations Donc investir le moins pour gagner le plus.

Ce que les historiens ne vous ont pas dit le code noir était le premier essai de Colbert pour la théorie du mercantilisme. Louis XIV a apporté un nouveau visage à l’esclavage en permettant aux colons d’acheter le noir à crédit. « C’était un instrument de travail dont l’espérance de vie était relativement courte, donc qui devait être rapidement rentabilisé, et son coût rapidement amorti. Le maître entendait tirer le maximum de profit de ses esclaves .Un document rare sans précèdent retracé dans les archives départementales du Calvados( France Titre: Tarif pour un nègre. Arrêté par les deux conseils supérieurs du Cap et du Port-au-Prince du lundi 6 février 1764 au matin. L’esclave est assimilé à un animal de trait, ce manuscrit de 18 articles indique la charge que doit porter un cheval, un cabrouet à bœuf, une mule, un cabrouet attelé à des chevaux et un nègre.

Voici deux articles de ce document rare.

Article 11: La journée des nègres sera estimée relativement à celle des chevaux et mulet de selle, de charge et cabrouet qu’ils auront conduits.

Article 13: Tout nègre , cheval, mulet ou cabrouet sera censé avoir été employé une journée, dès qu’il aura été mis en route par ordre, quand bien même il n’ aura pas été commandé pour la distance fixée pour chaque journée.
Nos recherches nous ont emmené en mer du nord dans les grands bancs de morue au large de Terre neuve Canada. À cette époque il y avait tellement de morue que le cout pour nourrir les esclaves dans les plantations était nul par rapport aux produits agricoles fournis et à l’élevage des bœufs .

L’empire colonial français ordonna de saler la morue pour conservation et de le fournir aux esclaves. Comme nourriture de base à moindre coût . Cet excédent de sel consommé régulièrement par les esclaves a fait multiplier les cas d’Hypertensions dans les milieux esclavagistes des Amériques, si bien que les colons et l’église en ont profités pour faire comprendre aux esclaves coléreux qui s’étouffaient quand ils voulaient se révolter contre les mauvais traitement des maîtres , que dieu les envoyaient ce châtiment, que leur vie dans l’au-delà dépendait de leur soumission ici- bas. Ce discours est encore répété aujourd’hui par des prêtes et des pasteurs

REF: Extraits des archives du gouvernement de la partie française de Saint-Domingue (1773). – Dépositions, mémoires et correspondances relatifs aux limites des possessions françaises et espagnole

C’est a partir de Louis XIV et son ministre Colbert que l’esclavage et les colonies sont devenus plus rentables. Dans les colonies d’Amériques, ils ont enlevé les fers aux pieds des esclaves qui coutaient trop cher pour le remplacer par le mayombé , un bois entourant le cou des esclaves qui marchaient en file indiennes plus difficile à s’échapper, ceux qui tentaient de fuir avaient le cou brisé. Ceux trop maigres étaient gavé de sel ils les faisaient boire beaucoup d’eau la rétention d’eau dans le corps leur donnaient l’apparence d’être plus costaud et ils se vendaient à bon prix.

Previous page 1 2 3Next page
Source
Jacques Casimir (Pasteur D'Amoulio)
Tags
Show More

Planete Haiti

Un joueur, un enfant d'haiti, qui veut apporter une touche et une vison différente d'haiti

Related Articles

Leave a Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close