Le jeu des osselets date de l’antiquité. L’une des premières représentations nous provient des oeuvres d’ Homère, l’Iliade et l’Odyssée, publiées en l’an 8 avant Jésus Christ. Il existe également des peintures anciennes grècques en céramique montrant des dieux ou des hommes jouant aux osselets.

Ailleurs,comment on joue?

Un jeu d’osselet comporte, habituellement, cinq osselets, dont un peut être identifié, par exemple par une couleur différente. On appelle cet osselet “le père”.

Une des règles de ce jeu consiste à tester son adresse et sa rapidité en :

  • lançant en l’air un osselet (en général le père)
  • Ramassant un osselet parmi ceux posés par terre
  • et en rattrapant le père avant qu’il ne touche le sol.

Au premier tour, on ramasse donc quatre fois un osselet. Au deuxième tour, il faut ramasser deux fois deux osselets à la fois, puis trois osselets et un, et enfin les quatre.

À l’issue de ces quatre tours de jeu, on fait une “retournette” : on lance tous les osselets en l’air et on tente d’en rattraper le plus possible sur le dos de la main. On devra ensuite les relancer et les rattraper en pratiquant ce qu’on appelle “le coup de cent” : d’abord, on positionne les osselets sur le dos de la main en bougeant légèrement les doigts, sans bien sûr s’aider de l’autre main (si un osselet tombe pendant l’opération, c’est perdu et les osselets passent au joueur suivant). Le but de ce positionnement est de placer les osselets en deux groupes (si l’on en a rattrapé quatre sur cinq, par exemple un groupe de trois et un tout seul), puis on les relance en l’air et on les rattrape dans la paume de la main, alternativement par un mouvement de supination, suivi d’un autre de pronation : on prend au moins un osselet au premier passage (supination) et tous les autres au second (pronation), en opérant entre les deux un pivotement rapide de la main au niveau du poignet.

Comment cela se joue en Haïti :

Le style du jeu que nous connaissons et utilisons en Haïti est très intéressant. C’est un jeu de société qui aide aussi les plus jeunes à développer leur dextérité.

Pour ce jeu, il faut 5 osselets identiques. On utilise les quatres façades de l’osselet. Ces façades s’identifient comme suivent:

  1. La façade “dos”, identifiée par la partie convexe (arrondie) de l’osselet.
  2. La façade “creux”, identifiée par la partie concave (creuse) de l’osselet.
  3. La façade “i”, identifiée par le coté plat du bord de l’osselet.
  4. La façade “s”, identifiée par le coté sinueux (courbe) du bord de l’osselet.

Une partie peut se jouer seul ou avec plusieurs personnes. Les joueurs doivent completer les 5 cycles du jeu.

Les Cycles- Dos-kré-i-S

Compléter le cycle “Dos” :

1ier Dos

  • Le joueur (ou la joueuse) jette les 5 osselets au sol.
  • Il choisi un pour en faire la mère, préferablement un qui ne présente pas la façade ‘dos’.
  • Il envoie la mère en l’air. Il ne faut pas faire tomber la mère. Pendant que la mère est en l’air, il ramasse un osselet présentant la façade “dos”. Si aucun des osselets ne présente la façade “dos”, le joueur doit d’abord tourner l’osselet de facon à présenter la façade désirée (dos dans ce cas). Il peut essayer autant de fois que possible (ou permis d’ après les règles du jeu en cours), sauf qu’il ne doit jamais laisser tomber la mère, sinon il perd son tour.
  • Le joueur envoie la mère en l’air et ramase les autres osselets un par un, toujour avec la façade dos tournée vers le haut.

2-Dos

  1. Le joueur jette les 5 osselets encore au sol.
  2. Il choisi un pour en faire la mère, préférablement un qui ne présente pas la façade ‘dos’.
  3. Comme avant, il envoie la mère en l’air. Pendant que la mère est en l’air, cette fois-ci, il ramasse 2 osselets ensemble présentant la façade “dos“.Si deux osselets ne présentent pas la façade “dos”, le joueur doit d’abord tourner les osselets de facon à présenter la façade désirée (dos dans ce cas). Il peut essayer autant de fois que possible (ou permis d’après les règles du jeu en cours), sauf que la mère ne doit jamais toucher le sol et il doit ramasser deux osselets à la fois. Sinon il perd son tour.
  4. Le joueur envoie la mère en l’air et ramase les deux autres osselets, toujours avec la façade dos tournée vers le haut.

Et ainsi de suite pour le Kré – I – S. Il faut mentionner aussi selon les règles, lorsque le joueur jette les osselets par terre, si deux osselets sont collés l’un contre l’autre, il doit d’abord faire attention pour ne pas les bouger, ni en choisissant la mère, ni lorsqu’il doit tourner les osselets vers (dos-kré-I-S, il se doit de faire très attention. Si durant le jeu, il y a contact en 2 osselets (ça touche) le joueur perd la partie. En essayant de tourner l’osselet vers le I ou le S qui sont souvent difficiles, et l’osselet tombe vers le dos ou le Kré , le joueur vient de perdre la partie.

Un Jeu d’adresse reste toujours un jeu d’adresse, vaut mieux pratiquer pour affronter les bons sinon la journée risque d’être très longue et que dire des moqueries de tes camarades?

SOURCEvolcreole
SHARE
Previous articleLes meilleurs chansons reprises en Créole
Nous avons osé être libres, osons l’être par nous-mêmes et pour nous-mêmes ; imitons l’enfant qui grandit : son propre poids brise la lisière qui lui devient inutile et l’entrave dans sa marche. J'@ime Haïti, je M'investis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here